Tout ce que vous devez savoir sur les panneaux solaires

Dans ce dossier, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les panneaux solaires. Quels types de panneaux existe-t-il ? Qu’en est-il de la situation en 2021 ? Le compteur digital et le tarif prosumer : où en est-on ? Nous vous expliquons tout cela.

Quelles sortes de panneaux solaires existe-t-il ? 

Il existe deux types de panneaux solaires, chacun ayant sa propre fonction et son propre prix :

  • Panneaux solaires polycristallins (Poly)

Les panneaux solaires Poly ont une structure cubique typique et un aspect bleu reconnaissable. Chaque cellule est constituée de plusieurs cristaux de silicium reliés entre eux de manière irrégulière. Cette irrégularité entraine une plus grande réflexion de la lumière et une image plus « hétérogène » qu’avec les panneaux solaires monocristallins. 

Les panneaux solaires Poly sont légèrement moins chers, mais produisent également moins d’énergie.  

  • Panneaux solaires monocristallins (Mono) 

Ces panneaux solaires sont généralement de couleur sombre. Leurs cellules solaires sont constituées d’un seul cristal de silicium, ce qui permet de réduire la réflexion et d’obtenir une image plus « homogène ». Ceci est renforcé par le fait que ces panneaux ont des coins arrondis et sont uniformes. Ils n’ont donc pas la structure cubique des panneaux Poly.

Les panneaux solaires Mono produisent environ 10 à 15 % d’énergie de plus que les panneaux Poly. Mais ils sont également plus chers.

 

Les panneaux solaires les moins chers sont-ils aussi les plus avantageux ? 

Se baser uniquement sur le prix de l’installation de panneaux solaires n’est pas représentatif, car tout dépend de votre consommation personnelle. Pour calculer précisément quelle option est la plus avantageuse pour vous, vous devez tenir compte du prix, de votre consommation et du rendement attendu de vos panneaux solaires. Il est donc toujours préférable de demander un devis sans engagement. 

Exemple concret : 

Supposons que votre ménage se compose de 2 adultes et de 2 enfants. Avec cette composition, votre consommation électrique moyenne est de 4 000 kWh par an. Avec cette consommation, vous auriez besoin de panneaux solaires d’une capacité de 4 700 Wp. “Wp” représente le nombre de kWh qu’un panneau produit en moyenne. 

La capacité de vos panneaux solaires doit donc être supérieure à votre consommation réelle. En Belgique, nous avons en effet beaucoup de jours pluvieux et nuageux, c’est pourquoi le rendement moyen des panneaux solaires est d’environ 85 %. 

Si l’on pousse le calcul plus loin, environ 18 panneaux solaires, chacun d’une capacité de 260 Wp, donneraient un rendement suffisant pour couvrir la totalité de votre consommation.

Bien entendu, cela signifie que votre toit doit être suffisamment grand. En moyenne, un panneau solaire occupe une surface de 1,5 m². Ainsi, 18 panneaux solaires occupent environ 27 m².

 

Le prix des panneaux solaires a baissé d’environ 50 % (!) depuis 2011, ce qui est évidemment une bonne chose. Toutefois, pour déterminer un prix concret, il faut tenir compte de plusieurs facteurs : le choix de cellules Mono ou Poly, le nombre de panneaux, les coûts d’installation et le rendement effectif.

En moyenne, une personne qui installe actuellement des panneaux solaires les aura rentabilisés en six à huit ans. Les panneaux solaires durent généralement trente ans et le convertisseur environ quinze ans. Bien entendu, plusieurs facteurs peuvent avoir une influence sur ce point et l’amortissement diffère selon chaque situation.

Exemple de prix concret : 

Supposons que vous ayez installé 12 panneaux solaires sur votre toit. Cela vous coûtera environ 5 000 €, TVA comprise. Avec 330 watt-crête (Wc) par panneau, on arrive à un total de 3960 Wc. Chaque année, ces panneaux produisent environ 3 500 kWh d’électricité.

Avec un prix de l’électricité à 0,26 € par kWh, cela représente une économie annuelle de 910 €. Cependant, vous devez toujours vous acquitter du tarif prosumer qui varie en fonction de la capacité du convertisseur. Vous produisez trop d’électricité ? Alors, vous recevez bien sûr aussi une compensation pour cela. 

Vous voyez donc qu’il y a de nombreuses variables qui déterminent le délai d’amortissement de cet investissement. 

 

La température idéale

Croyez-le ou non, mais les panneaux solaires sont sensibles aux températures. Lors d’une journée d’été caniculaire, vous aurez moins de rendement que lors d’une journée d’hiver froide et ensoleillée. Cela est dû à la tension : plus il fait froid, plus il y a de tension !

La température idéale pour les cellules solaires se situe autour des 25°C. Pour chaque °C supplémentaire, il y a une perte de 0,3 %. Les cellules peuvent supporter jusqu’à 65°C. Heureusement, cette règle ne s’applique pas dans le sens inverse. Si la température descend en dessous de 25°C, vos panneaux solaires ne seront pas affectés.

En outre, vos panneaux solaires « reconnaissent » la lumière du soleil. Par exemple, si les panneaux ne sont exposés qu’à 80 % au soleil, les cellules situées dans l’ombre sont automatiquement désactivées. 

 

La puissance des panneaux solaires

Une installation de panneaux solaires moyenne produit environ 5 kW par an. La consommation annuelle moyenne d’un ménage est de 3,5 kW (voir également l’exemple ci-dessus).

Vos panneaux solaires utilisent un convertisseur. Ainsi, le courant continu (CC) qu’ils génèrent est converti en courant alternatif (CA), qui est utilisé par la plupart des ménages. C’est ainsi que cette énergie devient compatible avec tous vos appareils ménagers et le réseau d’énergie.

C’est le convertisseur qui détermine la puissance de vos panneaux solaires. La puissance du convertisseur peut être trouvée sur le certificat des panneaux solaires ou sur le convertisseur lui-même.

 

Un exemple concret :

Lorsque vous savez combien de panneaux solaires vous sont nécessaires, vous pouvez calculer la quantité maximale d’énergie qu’ils peuvent produire. Vous connaitrez alors également la capacité approximative de votre convertisseur. Par exemple, un convertisseur d’une capacité de 3,5 kVa convient pour une installation allant jusqu’à 4000 Wh.

Qu’est-ce que le tarif prosumer ? 

Le tarif prosumer est le tarif que les propriétaires de panneaux solaires avec compteur analogique inversé paient au gestionnaire de réseau pour l’utilisation du réseau électrique.

En Flandre, ce tarif prosumer se situe entre 87 et 121 euros par kVA (kilovolt ampère). En tant que propriétaire de panneaux solaires, vous prélevez de l’énergie du réseau électrique lorsque vos panneaux solaires ne produisent pas assez (en hiver, par exemple), ou vous réinjectez directement dans le réseau l’énergie que vous avez produite en « trop ». Un prosommateur est donc quelqu’un qui consomme et produit en même temps.

 

Panneaux solaires en 2021 : le compteur digital

Le compteur d’énergie classique avec compteur inversé n’est désormais plus installé. Ces anciens compteurs sont systématiquement remplacés par des compteurs digitaux. En Flandre, toute personne qui possède déjà des panneaux solaires et qui travaille encore avec un compteur analogique peut en faire la demande jusqu’en 2025. Le gouvernement wallon, quant à lui, octroie une prime pour l’installation de compteur double flux.

La différence entre les anciens et nouveaux compteurs 

L’ancien compteur tournait à l’envers lorsque vous produisiez de l’énergie qui était réinjectée dans le réseau. Le compteur électrique digital peut également tourner à l’envers, mais il le fait de manière intelligente : ce que vous avez consommé (lu dans les registres de prélèvement) est simplement déduit de ce que vous avez injecté (lu dans les registres d’injection). 

Votre ancien compteur ne faisait pas cette distinction. Vous ne pouviez donc pas lire ce que vous aviez consommé ou produit. Vous pouvez désormais le lire sur l’index de votre compteur digital :

  • ‘injection journée’
  • ‘injection nuit’
  • ‘utilisation journée ‘
  • ‘utilisation nuit’

Cet index est noté lors du relevé du compteur. Vous avez un seul compteur ? Alors, les consommations du jour et de la nuit sont additionnées.

Il est donc judicieux de faire remplacer votre ancien compteur. En effet, grâce au compteur digital, vous pouvez voir exactement la quantité d’énergie que vous avez utilisée et produite.

Tarif prosumer vs. nouveau tarif

En Flandre, vous pouvez continuer à bénéficier du tarif prosumer actuel jusqu’à 15 ans après la date de la première inspection de vos panneaux solaires, à condition que cette inspection ait eu lieu avant le 31/12/2020. À partir du 01/01/2021, toute personne qui fait installer de nouveaux panneaux solaires en Flandres doit payer un nouveau tarif.

Ce nouveau tarif est un tarif de capacité : selon les données de votre compteur digital, on calcule la quantité d’énergie du réseau que vous consommez réellement. C’est sur cette quantité que vous êtes imposé. Ainsi, moins vous prenez d’énergie au réseau, moins vous devez payer.

En application depuis 2020 en Wallonie, le tarif prosumer était jusqu’ici intégralement remboursé par la Région wallonne. Elle continuera à financer le tarif prosumer à concurrence de 54 % en 2022 et en 2023. Ce n’est qu’en 2024 que ce tarif sera à 100 % à la charge des prosumers wallons.

En outre, l’électricité que vous injectez dans le réseau n’est plus « compensée » au même prix que celui que vous payez auprès de votre fournisseur d’énergie. Il s’agit donc d’utiliser le plus d’énergie possible lorsque les panneaux solaires en produisent. Plus vous utilisez immédiatement cette énergie produite, moins vous payez. 

Connecter des panneaux solaires à une batterie domestique : une bonne idée ?

Aujourd’hui, il existe aussi la batterie domestique. Elle vous permet de stocker l’énergie que vous produisez grâce aux panneaux solaires. Ainsi, vous n’êtes pas obligé d’utiliser immédiatement l’énergie produite.

Pour l’instant, les avantages d’une batterie domestique ne compensent pas les frais qu’elle entraine. La capacité de stockage d’une batterie domestique est d’environ 10 kWh. Avec cela, vous tenez environ une journée. Si vous considérez ensuite que l’achat et l’installation vous coûteront environ 7 000 €, vous comprenez qu’il n’est pas opportun actuellement d’investir dans une batterie domestique.

J’ai des panneaux solaires, la période à laquelle je passe à un autre fournisseur d’énergie a-t-elle une importance ?

Oui, c’est important. Il est préférable de commencer votre nouveau contrat dans le mois qui suit immédiatement votre dernier relevé de compteur.                                                       

De cette façon, vous pouvez être sûr que l’énergie que vous avez générée pendant cette période n’est pas perdue. Les saisons sont ici importantes : si vous changez de fournisseur après la période où vous avez produit beaucoup d’énergie (avril-septembre), vous perdrez cette réserve d’énergie. Le fournisseur ne paie jamais pour une production supérieure à votre propre consommation.                                                 

Toutefois, si vous changez de fournisseur après une période pendant laquelle vous avez produit peu d’énergie (et avez donc utilisé le réseau d’électricité pour compenser), vous recevrez une facture finale élevée. 

Il est donc préférable d’attendre, pour lancer votre nouveau contrat, que l’énergie produite et l’énergie consommée soient en équilibre, le plus proche possible de votre dernier relevé de compteur.

N’oubliez pas non plus le délai de préavis légal : une fois que vous avez demandé à changer de contrat, il faut attendre 35 jours de plus pour que votre nouveau contrat prenne effet. Vous devez donc en tenir compte.

Vous avez encore des questions sur les panneaux solaires et les différents prix ? Vous pouvez toujours nous contacter, notre équipe d’experts se fera un plaisir de vous aider.

Je ne trouve pas de réponse à ma question Comment préférez-vous nous parler?

Pouvons-nous utiliser vos informations pour vous montrer des annonces publicitaires intéressantes ?
Nos partenaires collectent des informations et utilisent des cookies pour personnaliser et mesurer les publicités.
Voir comment nous et nos partenaires et nous collectons et utilisons les données.
D'accord